Pharma Grenoble

Forum de l'Association des étudiants en pharmacie de Grenoble
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ma réponse au président de l'ANEPF.

Aller en bas 
AuteurMessage
Papa Bruno
Ex secretaire
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Ma réponse au président de l'ANEPF.   Lun 7 Avr à 15:48

Bonjour,

Je réagis au message de Benoît Segui, président de l'ANEPF : Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France, que chacun d'entre vous a reçu. Le message de M. Segui a pour objectif de mobiliser les étudiants en pharmacie de France suite à la mise en oeuvre d'une campagne publicitaire d'E.Leclerc, qui souhaite commercialiser dans son enseigne des médicaments en vente libre, type paracétamol à « prix Leclerc ».

Ce qui suit n'engage que moi.

1ère partie : le message de Benoît Segui.

1. Quelques commentaires sur la rédaction de ce message, destiné à être diffusé auprès de l'ensemble des étudiants en pharmacie de France. J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois avant de comprendre le sens de certaines phrases. Le président de l'ANEPF ne situe son message dans aucun contexte, cite des personnalités sans les introduire, emploie des expressions originales (mon passage préféré : attention au coup de bambou derrière la tête, parce que l'animal est rusé… !), remercie les Amiénois même si visiblement leur proposition n'est pas la bienvenue : seul un Amiénois peut comprendre. Je ne pense pas que nos membres aient compris quoi que ce soit à ce message.

2. Je cite : « Nous devons exploiter le fait que nous soyons étudiants, et pas encore pharmaciens. » J'ai interprété cette phrase comme : nous sommes encore étudiants, donc nous pouvons nous permettre d'attaquer la grande distribution là où ça fait mal, même si c'est politiquement incorrect. Je n'approuve pas ! Ce type d'argument et d'actions nous discréditent. Au contraire montrons que les étudiants en pharmacie, futurs professionnels de santé sont des individus responsables, intelligents, capables d'argumenter et de défendre leur point de vue, leur rôle et leurs patients !

4. Je cite : « Posez-vous la question à chaque fois que vous avez une idée, s'il ne rétorquera pas que l'on fait preuve de corporatisme. » Oui, notre message ne doit pas être corporatiste : il doit être repris par le plus grand nombre. Notre message doit donc être simple, compréhensible par tous, afin que la société française s'en fasse l'écho.

5. Je cite : « Passons à l'attaque ». Oui mais en restant sur notre terrain ! Vouloir dénoncer les profits, les méthodes de la grande distribution, la viande avariée présente sur les étales, ou établir un comparatif des prix entre plusieurs concurrents : ces actions ne servent pas notre objectif. Nous ne susciterons pas la prise de conscience collective nécessaire à notre objectif en nous dispersant, mais en concentrant nos efforts sur un même message diffusé le plus largement possible ! Laissez les comparatifs de prix ou la dénonciation des profits de la grande distribution aux associations de consommateurs ! Laissez la dénonciation des méthodes aux syndicats ! Laissez la viande avariée aux services de la répression des fraudes ! Notre message ne sera jamais entendu si nous attaquons tout azimut la grande distribution. En nous dispersant nous passerons au mieux pour des individus désespérés, au pire pour des fouteurs de merde sans argument. Jamais la société française ne se fera l'écho de notre cause !

6. Je cite : « Voici quelques idées vous donnant la direction à suivre ; je comprends vos envies de meurtre (j'ai les mêmes), mais montrons lui, ce qu'est l'intelligence. » Oui, donc adoptons une attitude constructive et ne nous dispersons pas.

7. Je cite : « on en fait des tracts (sans notre logo) ». Je n'approuve pas l'idée de comparer les prix. J'approuve encore moins l'idée de ne pas revendiquer notre action ! L'ANEPF est prête à s'engager, elle et les 30 000 étudiants qu'elle représente, dans une action qu'elle n'a même pas le courage de revendiquer… Ca me dépasse.

8. Je cite : « j'ai accès à son adresse personnelle en Dordogne (maison secondaire): on lui envoie 20 000 lettres? Ca ne mange pas de pain... » Quel est l'objectif de cette action ? La trouvez vous vraiment intelligente et constructive ?

J'ai peur qu'en nous dispersant dans une offensive tout azimut contre E. Leclerc et à fortiori contre la grande distribution, notre message ne soit pas entendu : le médicament doit rester à l'officine, il en va de la santé de tous ! La santé publique prévaut sur toute forme de profit ou d'hypothétique hausse du pouvoir d'achat ! Là est notre combat. La viande avariée n'a rien à voir là dedans !

Soyons constructifs, proposons :

2ème partie : mes propositions.

Je propose la création d'un site internet à l'initiative des étudiants en pharmacie de Grenoble, dont l'ANEPF et le Conseil de l'Ordre se feraient l'écho, rassemblant nos revendications et sur lequel figure une pétition en ligne. Cette pétition devrait bien sur être signé par le plus grand nombre de citoyens.

Je propose également à l'ANEPF de commander une enquête IPSOS ou autre, posant des questions simples, comme par exemple : Êtes-vous pour ou contre la vente de médicaments, actuellement délivrés en officine, en libre service en grande surface ? Cette enquête permettrait de peser dans le dialogue qui s'instaure avec les pouvoirs publics.

D'autres étudiants proposent la création d'un court métrage en réponse à la publicité diffusée par E. Leclerc. D'autres encore de descendre dans la rue.

Ces idées ne sont peut être pas les bonnes ! Exprimez-vous, réagissez, proposez à votre tour des initiatives ! Il en va de notre avenir professionnel !

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anne-jesus
Ex Trésorier
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Ma réponse au président de l'ANEPF.   Lun 7 Avr à 21:20

Serait-il possible que tu postes le message de Benoît dans son intégralité pour ceux qui comme moi ne l'ont pas vu? Merci bien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mehdi

avatar

Nombre de messages : 117
Age : 39
Localisation : Corbigny-Nièvre
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Ma réponse au président de l'ANEPF.   Lun 7 Avr à 23:31

pareil svp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/Ricard66/video/3624152
Alex
Secretaire Général
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 31
Localisation : Crolles
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Ma réponse au président de l'ANEPF.   Mar 8 Avr à 10:52

Le mail du préz de l'ANEPF :

----------------------------------------



DEBUT DU MAIL:
Samedi 5 avril 2008

Alors j'ai eu tout le monde, syndicats, Ordre, collectif des groupements et ministère.
Tout le monde prépare un communiqué de presse, et réfléchit à la suite.

Ensuitele ministère m'a dit que le CSA ne voyait pas de mots plus haut quel'autre! apparemment il a bien travaillé pour ne sortir que les motssur lesquels il ne serait pas attaquable.
Le message politique annoncé dans certains articles, ne le serait pas, car il annonce juste, que lui, il peut faire moins cher.
Je reste très septique, et je vais essayer d'en savoir plus dans la semaine prochaine.
Bref, maintenant elle passe, donc ne perdons pas trop de temps à savoir le pourquoi du comment.

Le plus important, c'est APRES! Nous devons exploiter le fait quenous soyons étudiants, et pas encore pharmaciens; Dahan m'a dit de nepas nous gêner pour dénoncer les pratiques de Leclerc. Mais attention,à ne pas prendre de coup de bambou par derrière: l'animal est rusé!Donc nous allons nous mettre en relation avec un juriste pour connaîtrela légalité de toute action d'envergure que nous déciderons d'engager.

Posez-vous la question à chaque fois que vous avez une idée,s'il ne rétorquera pas que l'on fait preuve de corporatisme, ou si on ne luidonne pas l'occasion de lui faire de la pub ! Aller sur les parkings, çareviendra à lui faire de la publicité,

Je remercie les amiénois de s'être bougé, et il ne faut pass'arrêter, mais ce type d'image, est typiquement une communicationcorporatiste : on fait passer le message, que si Leclerc vend des médocs,c'est la mort des pharmaciens. C'est une réaction de défense.

Je pense qu'il faut passer à l'attaque ! il faut dénoncerles profits que la grande surface engrange chaque année, sur le dos desconsommateurs, sur le dos de ses salariés, et tout ça pour remplir les pochesdes grands dirigeants. Je pense même qu'il faudrait attaquer toute la GMS,comme ça on remonte les autres contre lui. Quand il a refusé de vendre certainsproduits, et qu'il en a fait un tapage médiatique énorme, il s'est mis tout lemonde de la GMS à dos. Exploitons le filon.

Ensuite, il serait intéressant de faire un comparatif desprix pratiqués chez lui, avec les mêmes produits chez les autres (on fait unepetite sélection des plus grosses différences), on en fait des tracts (sansnotre logo), et on va distribuer devant les Leclerc, pour décourager les gensd'aller faire leurs courses chez lui. A voir, au niveau légal.

On planche sur d'autres affiches, où on dénoncerait les pbde viandes avariées et autres. Faites nous remonter toutes les affaires qui ontéclaboussé la grande surface. Idem légalité.

N'hésitez pas à faire des recherches sur les bénéficesdégagés par Leclerc, et les autres.

Quoiqu'il arrive, il faut que vous soyez surs des sourcesque vous aurez, car je ne pourrais pas vérifier tous les chiffres, et ensuiteon s'en servira peut-être

C'est un peu moche, mais l'idée : « faire duharcèlement moral sur ses pourris de pharmaciens (et tu vas bien? combien on tepayes pour faire taire ta conscience? t'as oublié tes responsabilité s cheztoi?) à 2000 fois en 1 mois ils peuvent craquer », moi j'aime bien. C'esttotalement impersonnel, et chaque étudiant de France est libre de la faire. Ilsseront complices de ce changement, s'il doit avoir lieu.

A ce sujet, je vous invite dans les messages que voussouhaiteriez faire passer publiquement, à ne pas éventualiser des situations oùLeclerc aurait gagné la partie. Cela signifie que nous pensons que nous pouvons perdre le combat.


Voici quelques idées vous donnant la direction à suivre ;je comprends vos envies de meurtre (j'ai les mêmes), mais montrons lui, ce qu'estl'intelligence. N'allez pas me brûler sa fille non plus, svp.

Vous nous faites suivre vos idées, et on vous dit si le message est bon(sorte de validation). Ceci n'est pas une sorte de flicage, mais une méthode pouravoir un mot d'ordre unique, soutenu par l'ANEPF, permettant l'initiative dechaque étudiant.

Cordialement, votre président. Que la force soit avec nous.


P.S: j'ai accès à son adresse personnelle en Dordogne (maison secondaire): on lui envoie 20 000 lettres? ça mange pas de pain...

--
Benoît SEGUY
Président de l'ANEPF
Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France
Tel : 06 85 40 91 31
Email : president@anepf. org
FIN DU MAIL

_________________
Alex,
D1 (2008-2009)
(hé ouais... tout est possible)
Lisez le RÈGLEMENT et la CHARTE!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tinou
Ex VP Externe
avatar

Nombre de messages : 50
Localisation : Paris Capitale :)
Date d'inscription : 17/04/2006

MessageSujet: Re: Ma réponse au président de l'ANEPF.   Mar 8 Avr à 14:51

c'est bien d'avoir répondu sur la mailing aussi Smile
au moins ils savent ce que vous en pensez

++
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pharma.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma réponse au président de l'ANEPF.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma réponse au président de l'ANEPF.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LCA - Réponse à une non-réponse du président (audacieux) de la République par l'AP-Lettres
» Demande de local pour notre Centre au Président PJD Aziz Rebbah de la Municipalité de Kénitra
» Super-nulle cherche réponse à question-simple: réponse urge!
» THIERS Adolphe, président du conseil
» Les pouvoirs du président du conseil d'administration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pharma Grenoble :: En dehors de la fac :: Pharmacien: La profession, son avenir.-
Sauter vers: